Documents d’archive

1942 : La Déclaration des Nations Unies

 

Les représentants de 26 États en lutte contre l’Axe proclament leur appui à la Charte de l’Atlantique en signant à Washington Déclaration des Nations Unies. Ce document marque la première utilisation officielle de l’expression « Nations Unies », suggérée par le Président Roosevelt.

Photo ONU/Photo historique
La Déclaration des Nations Unies

Le 1er janvier 1942, le Président Roosevelt, M. Winston Churchill, M. Maxim Litvinov (Union soviétique) et M. T. V. Soong (Chine) signaient un bref document auquel allaient adhérer le lendemain les représentants de 22 autres pays. Dans ce document, les gouvernements signataires s’engageaient à contribuer de la façon la plus complète à l’effort de guerre commun et à ne pas signer de paix séparée.

La Déclaration des Nations Unies

Cette alliance totale s’inspirait des principes de la Charte de l’Atlantique, et la première clause de la Déclaration des Nations Unies disait que les gouvernements signataires de la présente Déclaration avaient

« . . . souscrit à un programme commun de buts et de principes énoncés dans la déclaration conjointe du président des États-Unis d’Amérique et du Premier ministre du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, en date du 14 août, connu sous le nom de Charte de l’Atlantique ».

Trois ans plus tard, lors des préparatifs de la Conférence de San Francisco, les invitations de furent adressées qu’aux pays qui, avant mars 1945, avaient déclaré la guerre à l’Allemagne et au Japon et souscrit à la Déclaration des Nations Unies.

Les 26 signataires originaires

Les 26 signataires originaires étaient : les États-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, l’Union des Républiques socialistes soviétiques, la Chine, l’Australie, la Belgique, le Canada, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Luxembourg, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Pologne, la Yougoslavie, le Costa-Rica, Cuba, la Tchécoslovaquie, la République dominicaine, la Grèce, Haïti, l’Inde, les Pays-Bas, le Nicaragua, le Panama et l’Union Sud-Africaine.

Les signataires ultérieurs

Par la suite, les pays suivants adhéraient à la déclaration : le Mexique, la Colombie, l’Iraq, l’Iran, le Libéria, le Paraguay, le Chili, l’Uruguay, l’Égypte, la Syrie, la France, les Philippines, le Brésil, la Bolivie, l’Éthiopie, l’Équateur, le Pérou, le Vénézuela, la Turquie, l’Arabie saoudite, le Liban.

Source de UN.org